Laurence


Articles de cet auteur

lundi 15 février 2010
par  Laurence

Le début de la f’a’in

C’est pas pareil quand on sait que c’est pour demain...

lundi 28 décembre 2009
par  Laurence

Harcelée par deux mandarins...

Harcèlement et mandarinat à la fac...

lundi 24 août 2009
par  Laurence

Recruter un universitaire à vie en 25 minutes. Un speed-dating ultra performant

Dans les textes officiels français, si un candidat MCF demande à rencontrer, dans la convivialité, les personnels enseignants sur place (quelle extravagance…), cela est certes « autorisé ». En réalité, rien n’est moins institutionnalisé et organisé pour que des rencontres sur deux jours aient lieu. A la place de quatre demi-journées et autant de repas d’échanges et de partages potentiels, tous acceptent plutôt une seule rencontre zapping de quelques minutes (aussi efficace et fidèle qu’une bande-annonce industrielle), sans présentation réciproque, sans rencontre avec les étudiants, sans visite d’aucune sorte.

vendredi 27 mars 2009
par  Laurence

Précaires de la recherche en Italie (aussi)

À Gènes, à Florence, à Macerata et à Rome les universitaires et les étudiants sont dans la rue.

Un communiqué de l’Université de la Sapienza dans l’Onda.

jeudi 26 mars 2009
par  Laurence

Doctorant-e-s des centres français à l’étranger : un an de bourse supprimé !

Le ministère des Affaires étrangères (MAE), qui gère les centres de recherche français à l’étranger conjointement avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, vient de décider très discrètement la suppression de la troisième année d’allocation pour les boursiers d’aide à la recherche (BAR).

lundi 16 mars 2009
par  Laurence

Universités... N’oublions pas l’essentiel !

L’Université est en crise. Professeurs et Maîtres de conférence ont certes obtenu l’ajournement d’une réforme qui aurait conduit à les soumettre aux logiques d’efficacité et de rentabilité. Leurs revendications étaient légitimes ; elles sont désormais satisfaites. Mais peut-on croire que ce recul du gouvernement règle le problème de l’Université française ?

lundi 16 mars 2009
par  Laurence

Une nouvelle Université s’ouvre en Île de France : U14

Inaugurée le 18 février dernier, l’Université Paris 14 a fêté ce mercredi sa troisième semaine d’existence. La région parisienne n’avait pas connu de création d’Université depuis 1971 et la fondation de l’Université Paris 13 à Villetaneuse. La quatorzième Université d’Île de France a été fondée par des universitaires, enseignants, chercheurs et étudiants mobilisés contre les réformes issues de la loi .

mardi 10 mars 2009
par  Laurence

Valérie P. à Lyon pour le "forum Biovision" : violences policières contre des étudiants à la Tête d’Or

Ce lundi 9 mars 2009, plusieurs centaines de manifestant-es se sont rassemblé-es contre Biovision et la participation de Mme Pécresse à cette foire aux biotechnologies. La police a dû repousser plusieurs fois le cortège qui tentait d’atteindre l’entrée du sommet. Ayant reçu la consigne de la Préfecture de ne pas laisser passer le cortège, les forces de police n’ont pas hésité à attaquer le cortège à coups de matraque, à user de gaz lacrymogènes et de flash-balls tirés à bout portant. Quelques jets de pierres ont répondu à cette attaque.

Un mail qui vaut comme compte-rendu d’une action qui s’est tenue cet après midi aux alentours de la cité internationale.

vendredi 6 mars 2009
par  Laurence

À la Sorbonne et ailleurs : action contre l’offensive policière gouvernementale

Plusieurs centaines d’étudiant-e-s occupent la Sorbonne depuis cet après-midi, et plusieurs centaines de personnes sont en manifestation de soutien place de la Sorbonne. L’État a une nouvelle fois fait le choix de répondre par la militarisation des rues alentours, en plaçant plusieurs centaines de policiers. A l’heure actuelle, les occupant-e-s légitimes de l’Université sont ceux et celles qui y travaillent et étudient chaque jour, et non les forces répressives : nous nous opposons à la présence policière sur nos campus !

mercredi 4 mars 2009
par  Laurence

Les remèdes très libéraux de l’OCDE pour la France [et pour l’ESR]

... pour l’enseignement supérieur, l’OCDE demande d’élargir l’autonomie des universités au-delà de ce qui a été réalisé en 2007, surtout pour la gestion budgétaire, le recrutement et la rémunération du personnel. Elle prône aussi de nouvelles mesures pour favoriser le financement privé des universités, en augmentant les droits de scolarité mais en proposant en parallèle des prêts étudiants remboursables en fonction du revenu ultérieur.


Envoyer un message

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Salaire des vacataires de l’Université Paul Sabatier : ça s’arrange

samedi 25 mars

La situation semble s’arranger pour près de 600 vacataires du département des Langues vivantes et gestion (rattaché à la faculté des sciences et de l’ingénierie) de l’université Toulouse 3 Paul Sabatier, qui attendent d’être rémunérés pour le premier semestre. « Le paiement pour les 600 vacataires doit être effectif fin mars, nous a-t-on assurés à la vice-présidence de l’université, a expliqué Julie, vacataire et porte-parole. Ça doit nous être confirmé par communiqué et on espère aussi que ce sera moins compliqué pour payer le deuxième semestre. » [...] La porte-parole de ce mouvement de contestation, qui se félicite des avancées sur ce dossier par l’université Paul Sabatier, veut porter la discussion plus loin. « On demande en effet, explique Julie, des efforts sur le système de paie, peut-être faut-il aussi revoir la fréquence de paiement des vacataires, parce qu’être payé tous les six mois, c’est difficile pour beaucoup. Il est aussi peut-être temps de requalifier le métier de vacataire. J’ai bon espoir de voir les lignes bouger ». par Gérald Camier, La Dépêche, 23/03/2017

600 enseignants-vacataires de l’université Paul Sabatier attendent d’être payés

lundi 20 mars

Environ 600 vacataires de l’Université Toulouse III Paul Sabatier, soit des enseignants non titulaires, attendent toujours le versement de leur salaire pour le premier semestre qui devait intervenir en janvier dernier. La plupart des vacataires sont de nationalité anglaise, espagnole, allemande et doivent obligatoirement avoir un autre emploi à côté de l’université pour compléter leurs revenus.

L’université, dont le service des ressources humaines invoque un bug informatique sur le nouveau logiciel de paie, indique que le retard serait « de deux à trois mois » selon les cas, « voire six mois », selon une vacataire. Pour Jean-Pierre Vinel, le président de l’université, « il n’a jamais été question de ne pas payer les vacataires, c’est juste une question de retard de paiement ».

[La Dépêche, par Gérald Camier, 17/03/2017]

Sur le Web : Lire sur ladepeche.fr

C. Villani : "on arrive à se sentir étouffé"

dimanche 5 février

[Interview de C. Villani, The Conversation, 30/01/2017]
Revenons en France avec une question beaucoup plus terre à terre : un jeune docteur en mathématique qui vient d’enchaîner un ou deux postdoc à l’étranger décroche un poste de chargé de recherche ou de maître de conférence. Il débute alors sa carrière avec un salaire de 1 800 euros net par mois. Comment qualifier cette situation et comment l’améliorer pour créer des vocations ?

C.V. : Malgré ce salaire peu reluisant, le statut du CNRS reste attractif pour sa grande liberté. Si l’on veut garder son attrait à la profession, il est important de travailler sur le reste : en premier lieu, limiter les règles, les contraintes, les rapports. Je donnerai un exemple parmi quantité : le CNRS vient de décider qu’il refuse tout remboursement des missions effectuées dans un contexte d’économie partagée : pas de remboursement de logement Airbnb, ni de trajet BlaBlaCar… De petites contraintes en petites contraintes, on arrive à se sentir étouffé. Le simple sentiment d’être respecté et de ne pas avoir à lutter pour son budget, par ailleurs, pourra jouer beaucoup. Par ailleurs, il est certain qu’une revalorisation salariale ou d’autres avantages pour les débuts de carrière seront bienvenus.

Meilleurs voeux 2017 !

vendredi 6 janvier

Meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année ! Que vos projets se réalisent et que votre précarité se résorbe très vite.

N’hésitez à venir participer au site en proposant des articles, des témoignages (anonymes ou non), des coups de gueule ou des propositions (c’est par ici).

Il ne reste que quelques dizaines d’euros à récolter pour finir la campagne 2017 de dons pour pouvoir continuer l’aventure cette année comme nous le faisons depuis 2008 !

Les universités vont continuer à geler des postes en 2017

lundi 28 novembre 2016

La crise budgétaire des universités françaises continue depuis leur passage à l’ "autonomie" avec comme conséquence directe l’utilisation de la masse comme variable d’ajustement. Comment diminuer la masse salarial ? Embaucher des contractuels au lieu de titulaires, demander et ne pas payer des heures supplémentaires aux enseignants-chercheurs titulaires, supprimer des postes d’ATER et des contrats doctoraux ou encore geler des postes. Mais que signifie "geler des postes" ? Il s’agit de ne pas ouvrir à candidature des postes de titulaires ouverts par le ministères. Depuis 2009, 11.000 postes ont été gelés dans les universités dont 1200 les cinq dernières années. En 2017, ce processus continuera dans de nombreuses universités : Paris 1, Toulouse Paul Sabatier, Reims, Paris-Est Créteil, Dijon, Orléans, Brest, Paris 8, Bordeaux 3, Artois, Bretagne-Sud, Lyon 3, Limoges, Pau, Paris-Est Marne-la-Vallée.

Soutenir par un don