Articles de cet auteur

vendredi 19 février 2010
par  antonin

Les chiffres de la précarité dans l’Enseignement supérieur et la Recherche : mode de calcul

À l’annonce de l’enquête "Précarité", le ministère répond par voie officielle sa propre enquête deux jours plus tard. Devant cette stratégie du cabinet de la ministre mise en place presque systématiquement, des co-auteurs du rapport se prennent dans le filet en se sentant obligés de justifier leur travail. Ces professionnels n’auraient pas besoin de la faire mais voici comment leur travail d’enquête est parvenu au chiffre de 45 à 50000 précaires.

jeudi 18 février 2010
par  antonin

Les chaires mixtes : le pire moyen d’aider les laboratoires

La mise en place des chaires mixtes est loin d’être le franc succès escompté, aussi sent-on partout monter la pression pour faire accélérer le mouvement.

jeudi 18 février 2010
par  antonin

Enquête sur le post-doctorat

Enquête de La Toile de Biologistes sur le post-doctorat en Science de la vie : localisation du post-doc, recherche, financement, durée et salaire.

lundi 15 février 2010
par  antonin

Payer plus pour gagner moins : une expérience pilote à Nancy ouvre la voie à de nouvelles régressions sociales prometteuses

Pour contrer les revendications intolérables des salariés enkystés dans un conservatisme qui les empêche de comprendre la portée des réformes qui sauveront la France, le gouvernement lance l’expérimentation d’une nouvelle formule visant à sécuriser l’emploi qui reste. À l’université de Nancy que les salariés sont invités à verser une caution pour obtenir leur paie : à travers cette expérience pilote originale, le gouvernement souhaite tester la résistance des jeunes salariés à des concepts novateurs visant à "payer plus pour gagner moins".

lundi 15 février 2010
par  antonin

Recherche scientifique : l’innovation nait de la liberté !

Hubert Guillaud d’Internet ACTU.net relate les résultats d’une étude réalisée par Azoulay et coll. (publiée en décembre 2009) qui montre que certains financements procurant une marge de liberté supérieure et peu de limitation sur la durée conduisent à des recherches plus innovantes et majeures.

samedi 13 février 2010
par  antonin

L’intermittent de la recherche, un chercheur d’emploi qui n’existe pas

Les métiers de la recherche et de la connaissance évoluent aussi avec leur temps et les mutations en cours. Les chercheurs intermittents en situation de précarité sont de plus en plus nombreux. Or, ils ne sont pas seulement des « hors statut » par déficit de postes. Ce sont aussi, parfois, des électrons libres par souci d’indépendance, et par nécessité impérieuse de regarder les objets et les questions autrement, de rester mobile, de sortir des sentiers battus pour avancer dans la recherche et la connaissance. La situation d’indépendance vis-à-vis du milieu académique et des statuts d’enseignant-chercheurs ou de chercheurs tout court, peut donc aussi être issue de volontés délibérées, se trouvant en phase avec les transversalités qui restent largement à opérer entre les disciplines, les objets et les métiers de la recherche et du savoir. Pourtant la violence de la précarité, qu’implique le plus souvent cette posture, reste subie, et appelle de nouvelles questions, mais aussi des réponses politiques et sociales. Récit d’un travailleur de la connaissance indépendant : une erreur écosystémique pour les uns, l’un des symptômes évident de la mutation en cours pour les autres.

samedi 13 février 2010
par  antonin

La reconnaissance des diplômes d’ingénieur à l’étranger

Le Conseil National des Ingénieurs et des scientifiques de France (CNISF) fait un point sur le diplôme d’ingénieurs français et sa validité à l’étranger. Renseignements et conseils à l’expatriation pour les ingénieurs français.

vendredi 12 février 2010
par  antonin

Le travail précaire dans les centres de recherche et dans l’Université italienne

Alessandra Ciattini de l’Università La Sapienza di Roma en Italie nous dresse un panorama de la précarité dans l’Université italienne et les organismes de recherche.

Communication prononcée lors de l’Université d’hiver de Sauvons la recherche (5 février 2010)

vendredi 12 février 2010
par  antonin, Avrel

Questionnaire sur la précarité dans l’enseignement supérieur et la recherche publique : rapport final et commentaires.

Une enquête sur la précarité dans l’Enseignement Supérieur Publique a été réalisée à partir du mois de novembre 2009. Le rapport final du "Questionnaire sur la précarité dans l’enseignement supérieur et la recherche publique" est rendu publique lundi 8 février 2010 lors d’une conférence de presse organisée par l’intersyndicale. .

vendredi 12 février 2010
par  antonin

Université. « Je ne sais pas ce que je vais devenir »

Ingénieure, doctorante et chercheuse : témoignage de trois jeunes femmes non titulaires qui galèrent dans la précarité. Entre mépris de l’administration et peur du lendemain. Université


Envoyer un message

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Salaire des vacataires de l’Université Paul Sabatier : ça s’arrange

samedi 25 mars

La situation semble s’arranger pour près de 600 vacataires du département des Langues vivantes et gestion (rattaché à la faculté des sciences et de l’ingénierie) de l’université Toulouse 3 Paul Sabatier, qui attendent d’être rémunérés pour le premier semestre. « Le paiement pour les 600 vacataires doit être effectif fin mars, nous a-t-on assurés à la vice-présidence de l’université, a expliqué Julie, vacataire et porte-parole. Ça doit nous être confirmé par communiqué et on espère aussi que ce sera moins compliqué pour payer le deuxième semestre. » [...] La porte-parole de ce mouvement de contestation, qui se félicite des avancées sur ce dossier par l’université Paul Sabatier, veut porter la discussion plus loin. « On demande en effet, explique Julie, des efforts sur le système de paie, peut-être faut-il aussi revoir la fréquence de paiement des vacataires, parce qu’être payé tous les six mois, c’est difficile pour beaucoup. Il est aussi peut-être temps de requalifier le métier de vacataire. J’ai bon espoir de voir les lignes bouger ». par Gérald Camier, La Dépêche, 23/03/2017

600 enseignants-vacataires de l’université Paul Sabatier attendent d’être payés

lundi 20 mars

Environ 600 vacataires de l’Université Toulouse III Paul Sabatier, soit des enseignants non titulaires, attendent toujours le versement de leur salaire pour le premier semestre qui devait intervenir en janvier dernier. La plupart des vacataires sont de nationalité anglaise, espagnole, allemande et doivent obligatoirement avoir un autre emploi à côté de l’université pour compléter leurs revenus.

L’université, dont le service des ressources humaines invoque un bug informatique sur le nouveau logiciel de paie, indique que le retard serait « de deux à trois mois » selon les cas, « voire six mois », selon une vacataire. Pour Jean-Pierre Vinel, le président de l’université, « il n’a jamais été question de ne pas payer les vacataires, c’est juste une question de retard de paiement ».

[La Dépêche, par Gérald Camier, 17/03/2017]

Sur le Web : Lire sur ladepeche.fr

C. Villani : "on arrive à se sentir étouffé"

dimanche 5 février

[Interview de C. Villani, The Conversation, 30/01/2017]
Revenons en France avec une question beaucoup plus terre à terre : un jeune docteur en mathématique qui vient d’enchaîner un ou deux postdoc à l’étranger décroche un poste de chargé de recherche ou de maître de conférence. Il débute alors sa carrière avec un salaire de 1 800 euros net par mois. Comment qualifier cette situation et comment l’améliorer pour créer des vocations ?

C.V. : Malgré ce salaire peu reluisant, le statut du CNRS reste attractif pour sa grande liberté. Si l’on veut garder son attrait à la profession, il est important de travailler sur le reste : en premier lieu, limiter les règles, les contraintes, les rapports. Je donnerai un exemple parmi quantité : le CNRS vient de décider qu’il refuse tout remboursement des missions effectuées dans un contexte d’économie partagée : pas de remboursement de logement Airbnb, ni de trajet BlaBlaCar… De petites contraintes en petites contraintes, on arrive à se sentir étouffé. Le simple sentiment d’être respecté et de ne pas avoir à lutter pour son budget, par ailleurs, pourra jouer beaucoup. Par ailleurs, il est certain qu’une revalorisation salariale ou d’autres avantages pour les débuts de carrière seront bienvenus.

Meilleurs voeux 2017 !

vendredi 6 janvier

Meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année ! Que vos projets se réalisent et que votre précarité se résorbe très vite.

N’hésitez à venir participer au site en proposant des articles, des témoignages (anonymes ou non), des coups de gueule ou des propositions (c’est par ici).

Il ne reste que quelques dizaines d’euros à récolter pour finir la campagne 2017 de dons pour pouvoir continuer l’aventure cette année comme nous le faisons depuis 2008 !

Les universités vont continuer à geler des postes en 2017

lundi 28 novembre 2016

La crise budgétaire des universités françaises continue depuis leur passage à l’ "autonomie" avec comme conséquence directe l’utilisation de la masse comme variable d’ajustement. Comment diminuer la masse salarial ? Embaucher des contractuels au lieu de titulaires, demander et ne pas payer des heures supplémentaires aux enseignants-chercheurs titulaires, supprimer des postes d’ATER et des contrats doctoraux ou encore geler des postes. Mais que signifie "geler des postes" ? Il s’agit de ne pas ouvrir à candidature des postes de titulaires ouverts par le ministères. Depuis 2009, 11.000 postes ont été gelés dans les universités dont 1200 les cinq dernières années. En 2017, ce processus continuera dans de nombreuses universités : Paris 1, Toulouse Paul Sabatier, Reims, Paris-Est Créteil, Dijon, Orléans, Brest, Paris 8, Bordeaux 3, Artois, Bretagne-Sud, Lyon 3, Limoges, Pau, Paris-Est Marne-la-Vallée.

Soutenir par un don