Une nouvelle Galaxie pour les enseignants-chercheurs

Un nouveau portail de recrutement
vendredi 7 novembre 2008
par  antonin
5 votes

Le ministère de l’ESR a mis en place dans la plus grande discrétion sont nouveau portail de recrutement pour les postes d’enseignants-chercheurs (Maîtres de conférence et Professeurs). La vitrine de recrutement des Universités LRUisées est en place sans que l’on sache si les qualifications seront toujours nécessaires.

Le portail de recrutement de l’Enseignement supérieur et de la Recherche change de peau en apparence mais en fait il est complètement modifié dans son fonctionnement. Avant, hébergé par le site de l’enseignement supérieur (www.education.gouv.fr), il est désormais étrangement hébergé par l’Académie de Versailles (extranet.ac-versailles.fr).

JPEG - 79.3 ko L’accès aux qualifications et aux recrutements est toujours possibles (en haut à droite dans "domaine applicatif de GALAXIE et ses composantes ANTARES, ANTEE") mais dans quelle mesure cela est toujours utile d’être qualifié ? En effet, l’autonomisation d’une partie des Universités par la LRU permet l’embauche de CDD et CDI (Art. L 954-3) ainsi que des enseignants-chercheurs (Art. 26 L952-1.1) tout au long de l’année. Il n’est donc plus question d’un recrutement national avec des dates de campagnes (deux par an jusqu’à présent). Cependant pour l’instant, le planning de la campagne 2009 est toujours en vigueur (disponible ci-dessous) avec les modalités fixées par l’arrêté du 15 septembre 2008 et l’obligation d’être inscrit sur les listes de qualification est maintenue...

Un listing est disponible sur le site afin de voir les postes ouverts. Si si cherchez bien à droite de la page ! (et ci-dessous) Heureusement vous pouvez vous inscrire à la lettre d’information pour rester informé des nouveaux postes !
Pour l’instant (arrêté du 7/10/08), 50 postes de professeurs et 25 postes de Maîtres de conférence sont ouverts. Ne vous inquiétez pas ce ne sont que les restes de la campagne 2008 ! Vous trouverez ci-dessous le listing.

Ce dispositif permet de remarquer la limite de l’autonomie des Universités LRUisées : ce ne sont que des postes vacants ou en passe de le devenir qui sont et seront ouverts (cf. l’arrêté du 15/10/2008, Art. 1). Donc l’aval du ministère est toujours nécessaire pour embaucher des enseignants-chercheurs !

Des universités pas si autonomes que ça et des candidats qui doivent l’être pour dénicher les postes ! La foire de l’embauche est décidément bien ouverte !


Galaxie


Documents joints

Postes non pourvus 2008
Postes non pourvus 2008
Calendrier_qualif_2009
Calendrier_qualif_2009

Commentaires

Logo de anna
mercredi 23 février 2011 à 15h16 - par  anna

Moi je suis doctorante et j’avoue que j’ai vu la manière dont les "enseignants -chercheurs" traitent leurs étudiants ou plutôt "se foutent "d’eux notamment quand ils osent donner des cours magistraux à "2 centimes" en master ou aucune discussion n’est autorisée (même avec un petit groupe d’individus) parce qu’ils n’ont aucune maîtrise de leur sujet (tant ils sont spécialisés dans un domaine) et que leur pédagogie laisse à désirer.

Et encore, je ne parle pas de leur culture générale, inutile de dire que le niveau est de plus en plus exécrable si tant est qu’ils aient été bons un jour (enfin il y a des "rapporteurs" censés les juger pour devenir maîtres de conférence, ou plutôt "le réseau de copains je te rends service fait en autant pour moi").

Il faudrait que les futurs docteurs arrêtent de s’illusionner sur l’objectivité affichée des recrutements et des publications (certains ont les moyens financiers de faire des com à l’étranger et de se payer des traductions, d’autres, sous l’impulsion du directeur, prennent le travail d’autres thésards modélisateurs pour présenter un article publié à l’international, et je ne parle pas des "magouilles du CNU" ou certains labo ont envoyé leurs membres pour négocier les qualifications des poulains. Oui c’est vrai on en prend des pas si mauvais, ceux là de toute façon ne remettent jamais rien en cause du moment où ils ont eu leur poste et font leur petite recherche pépère).

De là à dire que tout est pourri au Royaume, il n’y a qu’un pas certes mais soyons honnêtes, ce ne sont que des lâches qui sont contents de leur situation, et pour rien au monde ils ne quitteraient leur vie de privilèges. C’est pourquoi les places sont si chères et qu’il vaut mieux pour y entrer montrer patte blanche !

Aujourd’hui faire de la vraie recherche c’est comme entrer en résistance ! Et il n’y a pas de vraie recherche sans enseignement digne de ce nom !

Logo de elisabeth2809
dimanche 6 février 2011 à 18h15 - par  elisabeth2809

Bonjour,
Récemment diplômée d’un doctorat réalisé en parallèle de mon activité professionnelle et de ma vie de famille (j’ai +de 40 ans), je suis vacataire à la fac depuis.... 7 ans. Le poste de MC me plaisant beaucoup et ayant mon doctorat en poche, je me suis inscrite sur Galaxie, pendant innocemment que mon expérience de + 10 ans dans l’enseignement serait un plus.

Il faut savoir que pour être qualifié pour un poste de prof, il faut avoir une liste de publications longue comme le bras. Infos que je n’avais pas eu durant mon doctorat car le boulot étant prenant, je ne passais quasiment pas au labo...

Les publications doivent être faites dans des revues auxquelles l’AERES attribue une lettre (A étant la meilleure, donc visez ces revues) et si possible en Anglais, vu que le Français, vraiment, on s’en fiche un peu... Là commence alors une course pour non seulement valoriser rapidement la thèse par des articles, mais aussi et surtout se faire accepter dans une revue et là.... pas si évident surtout si vous écrivez seul(e) et pire si vous n’avez pas un labo de rattachement.

Donc Galaxie porte bien son nom, on peut la regarder avec un téléscope car pour avoir la qualification pour enseigner, c’est la course aux publications, comme c’est la course aux publications aussi pour les chercheurs dans les labo dans le cadre des nouvelles dispositions.

Voiici les objectifs commerciaux qui font leur apparition dans la recherche puisque la fréquence de publication devient un critère d’excellence.

Mais dans tout ça, que deviennent les élèves sur les bancs de la fac qui sont là pour apprendre et tenter d’obtenir un diplôme si en face d’eux on ne recrute que des profils de chercheurs émérites et non pas des profs ? car dans tout ça, il me semble qu’on les oublie.

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Calendrier de la campagne 2013 de qualification universitaire

lundi 9 juillet 2012

Sur le site du ministère :

Chaque candidat doit remplir un dossier pour chacun des deux rapporteurs désignés. Ce dossier comprend :

les pièces obligatoires précisées dans l’article 4 de l’arrêté du 16 juillet 2009 modifié par arrêté du 20 août 2010 des documents complémentaires exigés par les différentes sections du CNU. Ils seront communiqués ultérieurement.

La validité de la qualification est appréciée à la date de clôture des inscriptions au concours ouvert pour chaque emploi. Les candidats à la qualification ne peuvent pas se porter candidats sur les postes dont le dépôt de candidatures serait clos avant la date de prise d’effet de leur qualification

Nouvelle politique des Préfectures sur le titre de séjours scientifiques

samedi 19 février 2011

Voici une petite réactualisation concernant les titres de séjour scientifiques transmise par Sophie Gerber (INRA) :

La Préfecture a changé de politique concernant la durée des titres de séjour scientifiques. Elle ne délivrera plus automatiquement des titres d’un an comme elle le faisait jusque là indifféremment pour les séjours inférieurs et supérieurs à un an. Dorénavant, dans le cas d’un renouvellement de titre de séjour scientifique, la durée inscrite sur la convention sera prise en compte. Ainsi si la convention dure plus d’un an le chercheur bénéficiera d’un titre pluriannuel mais si la convention dure moins d’un an, le titre de séjour expirera le même jour que la fin de la convention. J’attire votre attention sur ce dernier point qui peut s’avérer problématique pour les chercheurs.

A titre d’exemple, une convention d’accueil d’une durée de six mois donnera droit à un titre de séjour de six mois et non plus d’un an, il faudra donc anticiper les renouvellements de contrat plus de deux mois en avance sous peine de devoir recommencer la procédure de demande de convention d’accueil et de renouvellement de titre de séjour tous les six mois. Je vous rappelle qu’une convention d’accueil peut couvrir plusieurs contrats successifs et peut permettre à un chercheur de consacrer son temps et son énergie à ses recherches sans avoir à courir après sa nouvelle convention d’accueil tous les trois mois.

De plus à chaque renouvellement de sa carte de séjour, un scientifique doit s’acquitter d’une taxe OMI de 110 euros.

Recrutement 2011 de PRAG / PRCE

jeudi 2 décembre 2010

[Blog Histoires d’universités | 30/11/2010 | par Pierre Dubois]

À quoi aboutissent deux modes de gestion des ressources humaines, celui des universités autonomes passées aux “responsabilités et compétences élargies” et celui centralisé du ministère de l’Éducation nationale ? A une situation parfaitement ubuesque. La preuve : la procédure de recrutement des PRAG et des PRCE dans les universités pour l’année 2011 est lancée. On se dit que son calendrier et ses différentes étapes vont forcément coincer ici ou là.

(...)

Listes de qualifications : précision sur leur expiration

vendredi 29 octobre 2010

Depuis le décret n°2009-460, « La liste de qualification cesse d’être valable à l’expiration d’une période de quatre années à compter du 31 décembre de l’année de l’inscription sur la liste de qualification. » Ainsi, si vous avez été qualifié en janvier ou février 2007, vous restez qualifié jusqu’au 31/12/2011. Vous pouvez ainsi postuler sur les postes publiés au fil de l’eau en 2011 sans redemander une nouvelle qualification.

Campagne de recrutement ATER 2010-2011 à Paris 8

lundi 3 mai 2010

Campagne ouverte du 28 avril 2010 au 20 mai 2010 inclus

  • Université de Paris 8 à Saint Denis Des postes sont susceptibles d’être vacants dans les sections suivantes : 01, 02, 03, 05, 07, 11, 12, 16, 18, 23, 25 - 26, 27, 61, 70, 71.
  • Institut technologique de Montreuil
    Sections 61 et 27.
  • Institut Technologique de Tremblay
    Pour les sections suivantes : 71 et 11.

Pour plus d’informations et télécharger le dossier de candidature pour l’année universitaire 2010-2011

http://www.univ-paris8.fr - rubrique : enseignants – ATER

Soutenir par un don